SUD Education Solidaires

SUD Education Créteil 77/93/94
Solidaires, Unitaires, Démocratiques

La fédération SUD éducation / L'union syndicale Solidaires / Le site des P.E.S. / Et voilà le travail


Site conçu en SPIP
Soutenez les logiciels libre :
Utilisez Firefox !
Visitez Framasoft !

mis en ligne le
16/01/2010

Fonction publique et Assimilés:SUPPRESSIONS D’EMPLOIS,DEGRADATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL…

LE 21 JANVIER 2010 ENSEMBLE EN GREVE !

RGPP et suppressions d’emplois…

L’objectif essentiel de la Révision Générale des Politiques Publiques est de faciliter les
suppressions massives de postes dans la Fonction publique.

Pour 2010, ce seront encore 33 000 postes qui seront supprimés. C’est, pour certains
ministères, 2 départs à la retraite sur 3 qui ne seront pas remplacés. …

ou l’application d’une idéologie politique désastreuse !

Ainsi, depuis 2007, plus de 100 000 postes auront été supprimés à l’Etat.

Pour Solidaires il ne s’agit pas de l’application d’une logique budgétaire, chère au Ministre de la Fonction publique, visant à réduire les dépenses publiques, mais bien la mise en oeuvre d’une
idéologie politique destructrice des services publics et créditrice de chômage.

A Cholet, Nicolas Sarkozy a revendiqué, haut et fort, la suppression de plus de 100 000 postes de fonctionnaires depuis 2007, mais il a omis de dire, tout aussi clairement que, depuis des mois
et des mois, l’application de sa politique a, aussi consisté à démanteler l’organisation des services publics à la française que nous connaissons.

Le Statut des fonctionnaires n’est pas plus épargné : loi dite de mobilité (mise en
disponibilité d’office, recours à l’intérim, travail à temps incomplet), individualisation des
rémunérations (prime de fonction et de résultats), mise en concurrence des agents (généralisation de l’entretien d’évaluation, prime au mérite), tout est bon pour réduire les droits des agents.
La Fonction publique devient une entreprise privée avec à sa tête un grand manager : le Président de la République.

Les effets de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), de la Réorganisation Administrative Territoriale de l’Etat (la fameuse RéATE), le projet de réforme
territoriale, la loi Bachelot HPST (Hôpital, Patients, Santé, Territoires) ont et auront des
conséquences néfastes sur les conditions de travail des personnels mais également mais
aussi sur la qualité du service public rendu aux citoyens.

Face à cette situation gravissime, nous devons agir, pour faire converger les actions menées dans les divers secteurs. Les initiatives qui, partout, se sont développées doivent trouver dans la grève du 21 janvier 2010, un temps fort d’envergure nationale, qui doit s’inscrire dans la nécessaire construction d’un mouvement d’ensemble… durable.

Pour Solidaires, il y urgence à agir dans l’unité (public, privé, avec la population), à regrouper nos forces, pour imposer la mise en place d’une autre politique pour la Fonction publique et les services publics !

PDF - 1.1 Mo
Soliaires 21 janvier 2010