SUD Education Solidaires Union des syndicats SUD Education
de l'académie de Créteil 77/93/94

A lire dans la même rubrique
Mouvement intra du jeudi 14 mars à 12h au jeudi 4 avril à 14h.
FPMA postes adaptés 13 Mars 2019 déclaration de Sud Education Créteil.
CAPA de contestation de l’avis recteur relatif aux rendez-vous de carrière
GT priorité handicap : l’Académie de Créteil reste à la traîne
Congé de formation professionnelle pour les personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation : c’est maintenant !
Rendez-vous de carrière : la circulaire rectorale pour cette année scolaire
Demandes de temps partiel pour les personnels d’enseignement, d’éducation et les PSY-EN pour l’année scolaire 2019-2020
Mouvement inter 2019 des Psy-EN et des CPE
Mouvement inter 2019 : les affaires reprennent
Mouvement inter académique 2019 : d’importants changements dans la note de service ministérielle
Dispositif d’accompagnement des personnels confrontés à des difficultés de santé dans l’académie de Créteil : année scolaire 2019 / 2020.
Contester le bilan de son "rendez-vous de carrière" : les modalités
Mouvement inter 2018 /2019 : On se prépare !!!
CAPA la phase d’ajustement du mouvement intra-académique 2018 (TZR) : CALENDRIER DES OPERATIONS
- Bilan de la FPMA mouvement intra 2018 -
TZR - Bientôt la phase d’ajustement quelques conseils utiles pour obtenir un poste
CAPA FPMA d’affectation intra -> TOP départ le 11 juin
Compte rendu du Groupe de travail relatif aux demandes de congé de formation professionnelle
Groupe de travail barème mouvement intra : priorité handicap
- G.T barème du mouvement intra 2018






Retrouvez-nous sur les sites des syndicats départementaux :
SUD éducation 77 - SUD éducation 93 - SUD éducation 94

Déclaration liminaire de SUD éducation Créteil - Groupe de Travail sur les congés formation 2017-
Article publié le 5 mai 2017

Déclaration liminaire de SUD éducation Créteil - Groupe de Travail sur les congés formation 2017-

Cette année 384 demandes ont été enregistrées par le rectorat contre 424 l’an passé, et 462 l’année précédente. La diminution constatée l’année dernière s’accroît donc.

En excluant les catégories F (non recevables, en raison d’une ancienneté de service insuffisante) et E (sans objet, c’est-à-dire concours ou diplôme déjà obtenu, mutation, etc.) on arrive aux demandes valides, soit 318 contre 341 l’an passé, ce qui représente une diminution du même ordre. Ces chiffres montrent que bien des collègues sont découragés et se censurent : on le comprend quand on voit, par exemple, qu’en lettres modernes, seuls 12 candidat-es sur 91 obtiennent le congé de formation professionnelle, soit 13 % seulement, et que cela concerne 7 titulaires (dont 3 pour un projet de reconversion) et 5 contractuel-les.

Nous pouvons observer une très nette diminution des congés accordés : 81 cette année contre 111 l’an passé. Nous observons que ce nombre est quasiment similaire à une académie comme Paris qui compte pourtant plus de 2 fois moins d’enseignant-es du second degré que l’académie de Créteil : nous dénonçons le mode de calculs des crédits dédiés aux congés formation qui pénalise grandement une académie comme Créteil.

Concernant les demandes des contractuels : 50 ont sollicité un congé formation, ce qui est un peu moins que l’année passé(57). Nous continuons à trouver qu’il s’agit d’une donnée positive, conséquence de la décision volontariste prise par le rectorat d’assurer le paiement de la totalité du salaire des non-titulaires lors du congé formation, décision que nous avons approuvée. 22 demandes sur ces 50 demandes obtiennent une réponse positive, soit un taux de satisfaction de 44% contre 38,6 % l’an passé. Cependant, le nombre de contractuels acceptés en congé formation reste le même.

A l’arrivée, moins d’1 collègue sur 3 sera satisfait dans sa demande, en dépit d’un nombre de demandes qui demeure faible, au regard en particulier d’une académie comme Créteil, nombreuse et jeune. Ce chiffre illustre bien une situation de remise en cause fondamentale du droit à la formation.

Cette année encore, la majorité des demandes concerne le groupe B « Préparation d’un concours d’enseignement ou d’éducation » (58,1 % contre 56.6%, l’année dernière), mais les réponses de l’administration aggravent ce déséquilibre : les B représentent 71 % des réponses positives, contre 21,6% pour les A « Formations qualifiantes, formations universitaires, projets de réorientation professionnelle, formation continue, projets personnels de mobilité interne ou externe » et 7,2% pour les C « Soutenance de thèse ».

Nous remarquons que beaucoup de collègues n’ont pas accompagnés leur demande des pièces jointes indispensables à la justification de leur demande. Le serveur a t-il toujours bien fonctionné ?

Se former est capital dans la vie professionnelle d’un enseignant, quel que soit l’objectif poursuivi : compléter sa formation dans sa propre discipline, changer de corps, entreprendre ou terminer une thèse, s’engager dans une toute autre filière. La satisfaction de ce droit ne peut qu’être profitable aussi aux élèves quand les collègues reviennent en classe ressourcés.

Nous souhaitons que le congé de formation professionnelle soit accordé bien plus largement dans notre académie. Cela la rendrait bien plus attractive et permettrait aux enseignant-es des collèges et lycée de véritablement bénéficier de leur droit à formation qui, pour beaucoup, relève encore trop souvent de la fiction.

A lire, notre article sur les congés formation : http://sudeduccreteil.org/Conge-formation-2017-2018.html


Pour contacter les commissaires paritaires :
→par mail : commissaires.paritaires@sudeduccreteil.org
→permanence téléphonique vous pouvez contacter notre commissaire paritaire le mardi de 9H30 à 18H au 01.55.84.41.26. ou 06.88.66.47.23